Up and down sur la côte croate

 

C’est une douce mélodie, une chanson d’adieu à la guitare acoustique d’Angelica notre voisine au camping de Baška, qui nous accompagne lorsque nous quittons notre lieu de villégiature sur l’île de Krk.

Nous faisons une incursion dans les terres pour nous diriger vers le parc national des lacs de Plitvice. Sur le chemin, nous profiterons d’un bucolique camping gratuit aux airs de village Hobbit pour lire et apprécier une journée sans activités. Nous y rencontrons un couple de cyclos belges arrivant d’Albanie. On peut dire qu’ils voyagent « roots » : cuisine au feu de bois, camping sauvage tous les jours, douches parsemées, mais ils ont surtout des plans gratuits même pour entrer dans le parc national. Au fil des discussions, on se sent un peu bobos mais on se le pardonne car on a plus 20 ans, enfin surtout Gilles !!!

Nous faisons une journée de marche dans le parc au milieu des lacs en terrasse, des cascades innombrables et des japonais dont les poses photos sont toujours aussi excentriques…

Nous retournons ensuite sur la côte par une étape astreignante (120km et 2km de dénivelé) et sans repos puisque de forts vents balaieront notre tente toute la nuit en nous empêchant de dormir. Nous longeons celle-ci sur plusieurs centaines de kilomètres pour rejoindre Dubrovnik. Quel bonheur pour les mirettes ces îles à perte de vue, ces couleurs, ces contrastes, ces paysages toujours changeants entre rocaille, lacs, garrigue, et cette eau cristalline qui nous donnera plus d’une fois l’envie de rater un virage pour y plonger directement. Mais la route en montagnes russes nous fait suer tout notre saoul et dessine sur nos habits d’étranges batiks de sel.

Ce parcours sera aussi l’occasion de rencontres d’autres cyclos. Daphne et Pascal (un sosie de Beni, ce qui ne cessera de nous troubler), deux Belges en vacances, et Hans-Jörg (Blog), un professeur d’université allemand établi en Australie, croisés pas hasard à Šibenik et avec qui nous ferons un bout de route et partagerons camping et souper à Trogir. C’est fou comme un simple moyen de transport facilite les contacts ! On se sent en communauté et ensemble sur la route, ça fait une belle brochette de pédales !!! On aura aussi de longues discussions avec André et Alexandra, deux étudiants en route pour la Grèce (Facebook) qui ont l’habitude de se doucher dans les cimetières (merci pour le trick !!!).

A Dubrovnik, après une visite de cette magnifique ville fortifiée, c’est notre traditionnelle pause lessive, entretien de vélos, blog qui emplit nos journées. Ceci nous laisse peu de temps pour un vrai repos mais dure est la vie des cyclos ;-).

En route pour le Monténégro puis la Bosnie avec sûrement un peu moins de tourisme et des prix nous permettant de compenser nos dépassements de budget habituels jusqu’ici…

Mangez un cervelas pour nous le 1er août, on n’en a pas trouvés ici !!!

A tantôt