Archive for Laos category

Cap au nord

 

Depuis Vientiane, c’est vers le nord du Laos et ses montagnes que l’on se dirige. Plusieurs cyclistes croisés jusqu’ici nous avaient avertis que les ascensions y étaient rudes, mais on y a finalement moins « souffert » que dans le nord-est du Vietnam. On s’est fait peur pour rien même si on a sauté une partie de l’itinéraire prévu en bus pour cause de météo (voir ci-dessous). On passe par Vang Vieng, dans son écrin de pics de karst sur lesquels les nuages se laissent glisser pour un spectacle dont on ne se lasse pas, puis par Luang Prabang, dont la vieille ville est classée au patrimoine mondial de l’UNSECO et où on se familiarisera un peu avec l’art du tissage laotien en visitant un atelier dont on acquerra une des créations (une première pour notre voyage puisque, ne l’oublions pas, il nous faut transporter nos souvenirs à la force du mollet… Autant dire qu’on avait fait l’impasse sur les marbres de Carrare et les sculptures de Persépolis !!!). Puis on rejoint Pakbeng, fatigués par les chaînes de montagnes à franchir et par l’absence de plat même dans les vallées, qui nous donne l’impression de chevaucher un dragon sur son dos. Et depuis là, on s’octroie une petite pause pédalistique en prenant un bateau qui nous mènera jusqu’à la frontière thaïlandaise en remontant le légendaire fleuve Mékong.

Carnet de route laotien

 

06.01.2016 | Ngoc Hoi (Vietnam) – Attapeu (Laos) | 139km – 1820m de dénivelé positif
On se réveille tôt ce matin car la journée s’annonce épuisante. On pédale en compagnie des écoliers vers la frontière que l’on franchit sans anicroche. C’est dans un nouveau monde que l’on débarque. On s’étonne comme à chaque fois qu’une simple ligne de démarcation puisse représenter un tel changement allors que nous sommes dans la même région, peuplée par les mêmes ethnies. Des montagnes déboisées et pelées vietnamiennes, avec une forte présence humaine tout au long de la route, on pédale maintenant au milieu de la forêt primaire laotienne et n’apercevons que quelques maisons sur pilotis ça et là sur les premiers 100km. Comme nous n’avons plus de matériel de camping depuis la Chine, il nous faut trouver un hébergement pour la nuit et nous forçons un peu pour atteindre Attapeu après plus de 10h sur la selle.

07.01.2016 | Attapeu | 0km – 0m de dénivelé positif
On récupère de la journée d’hier. Au programme, rien, absolument rien, si ce n’est l’apprentissage de quelques mots de laotien et une visite à la banque d’où nous sortons à nouveau millionnaires. Mais qui sont les branques qui on réalisé les coupures ici ??? Toutes se ressemblent (2 couleurs pour 7 types de billets…) et on doit vérifier à chaque fois ce que l’on donne, comme des presbytes diminués…